• 10h-10h45 : Optimiser sa preuve de concept : l’espace urbain comme terrain de jeu

    Innover c’est prendre des risques ; changer d’échelle c’est savoir maitriser ces risques. De l’un à l’autre, un point de passage : la preuve de concept. Avant d’engager des investissements massifs d’industrialisation, cette étape doit permettre d’identifier l’appropriation faite par ses usagers cibles, les erreurs commises en phase de prototypage, les points de blocage, les leviers opérationnels à actionner. Elle doit également permettre de répondre aux questions légitimes du futur acheteur / investisseur : et si la solution ne fonctionne pas sur le terrain ? Si l’utilisateur n’y adhère pas ? Si elle possède des contraintes de maintenance plus importantes que ma solution précédente ? Si elle ne répond pas correctement à mes nouveaux enjeux ?

    Une preuve de concept optimale impose donc d’avoir accès à un terrain de jeu représentatif, concentrant une multitude d’usagers, une multitude de situations, une multitude de scénarios, impossible à modéliser en laboratoire. Une zone où habitants, passants, décideurs, investisseurs, entrepreneurs peuvent échanger, se confronter et co-construire. Et quoi de mieux pour cela qu’une ville dense ?

    Intervenants :

    – Jean Louis Missika – Adjoint à la Maire de Paris, chargé de l’urbanisme, de l’architecture, du projet du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité

    – Albane Godard – Directrice de l’Urban Lab, Paris&Co

     

     

  • 11h-11h45 : Service public et robotisation : quelles opportunités ?

    Le service public n’échappe pas à la vague de la robotisation. Inspection des conduites d’égouts, interventions sur des câbles à haute tension, port de charges lourdes dans les entrepôts ou les magasins, etc. Autant d’activités à hauts risques dont les robots débarrasseront progressivement les humains et permettront de gagner en productivité, baisser les coûts et assurer une meilleure qualité de service aux usagers.

    En parallèle, cette accélération de la robotisation interpelle tous les acteurs du monde du travail. Les progrès technologiques fulgurants engendrent de profondes interrogations sur l’avenir du travail et des craintes sur le risque de déstabilisation de nos sociétés qui pourrait résulter d’un chômage technologique de masse.

    Alors, sur quels projets travaillent aujourd’hui les startups et les laboratoires qui pourraient faciliter la vie et diminuer les impôts des citoyens ? Et de quelles manières les technologies émergentes vont-elles impacter les métiers existants ?

    Intervenants :

    – Emmanuel Grégoire – Adjoint à la Mairie de Paris en charge du Budget, du financement et de la transformation des politiques publiques

    – Jean-Baptiste Nicolas – Directeur des Ressources Humaines de la Mairie de Paris

  • 12h–12h45 : L’impact investing au service de l’économie circulaire

    Seuls 9% de l’économie mondiale est circulaire. C’est le constat accablant que dresse le récent rapport du World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) publié à l’occasion du forum économique mondial de Davos. Pour passer d’une économie linéaire à une économie circulaire le changement doit être systémique. Les pistes d’action ne manquent pas : partout dans le monde, des femmes et des hommes agissent pour trouver des solutions à même de répondre aux enjeux environnementaux et sociaux du XXIème siècle. Le financement de ces innovations est une des clés de leur développement. Comment l’impact investing peut accompagner des projets innovants dans l’économie circulaire ? Grâce au retour d’expérience d’acteurs -institutionnel, privé, financier et international- le workshop proposera des clés d’actions pour accélérer et faciliter le financement de projets innovants dans l’économie circulaire.

    Intervenants :
    – Antoinette Gühl – Adjointe à la Mairie de Paris, en charge de l’ESS, de l’innovation sociale et de l’économie circulaire
    – Frank Gana – Chief Digital Officer, Citeo
    – Nada Villermain-Lécolier – Directrice adjointe du Programme d’investissements d’avenir, Caisse des Dépôts

  • 14h-14h45 : Les marchés d'infrastructures des JO 2024

    La Société de livraison des équipements Olympiques et Paralympiques (SOLIDEO) aura la responsabilité de la livraison des sites et des projets d’infrastructure nécessaires à l’organisation des Jeux, ainsi que de la planification de leur héritage.

    Les enjeux autour de l’impact des constructions et de l’héritage à la suite des Jeux Olympiques et Paralympiques sont de taille. Optimisation des transports et des accès, écoconception, recyclage, réutilisation sont autant de points qui vont être soulevés lors de la construction des infrastructures et l’innovation sur ces sujets est primordiale. Nicolas Ferrand, DG de SOLIDEO ainsi que des entrepreneurs ayant déjà été confrontés aux grands événements internationaux viendront échanger sur les défis et opportunités à saisir.

    Intervenants :

      – Nicolas Ferrand – Directeur Général de la SOLIDEO
  • 15h-15h45 : Mobility as a service, défis et opportunités

    Á la faveur du changement de paradigme économique qui irrigue la société, et de la transition vers une économie de la fonctionnalité, se développe dans le secteur des transports des offres de Mobility as a Service ou MaaS. Ces offres promettent le transfert d’une mobilité basée sur la voiture individuelle grâce à un « mix » de services de mobilité fournis à l’usager final à travers une interface. Un modèle qui interpelle à la fois acteurs publics et privés de par les défis qu’il pose et les opportunités qu’il ouvre.

    Quels sont les défis, notamment économiques et sociaux, posés par le MaaS ? Quelles opportunités ouvre-t-il pour les villes comme pour les entreprises ? Pour répondre à ces questions, notamment dans une perspective parisienne, nous accueillerons les personnes en charge de la définition et de l’exécution de la politique de Transports à Paris.

    Intervenants :

    – Christophe Najdovski – Adjoint à la Maire de Paris chargé de toutes les questions relatives aux transports, à la voirie, aux déplacements et à l’espace public

      – Caroline Grandjean – Directrice de la direction de la Voirie et des Déplacements de la Ville de Paris
  • 16h-16h45 : Finance verte et innovation : réorienter les flux de capitaux pour un avenir durable

    Le changement climatique est l’affaire de tous, mais les réponses qui ont jusqu’à présent été apportées à ce défi majeur du XXIe siècle ne sont pas satisfaisantes. Pour faire face à l’enjeu central de la survie de notre planète, il est nécessaire d’investir dans la transition énergétique et écologique. Inciter la finance à miser sur un avenir durable, voilà l’une des solutions mises en avant par certains acteurs du secteur. « Shift the trillions » suggère Finance for Tomorrow, l’initiative de Paris Europlace en matière de finance durable. Mais réorienter les flux de capitaux pose nécessairement la question suivante : vers quoi ? Pour répondre au défi de la durabilité, le secteur financier s’engage progressivement et se tourne désormais vers l’innovation.

    Intervenants :

      • – Benjamin Wainstain – General Partner chez Demeter

     

      • – Anne-Claire Roux – Directrice de Finance for Tomorrow

     

      – Nicolas Weissleib – Fondateur et CEO de PayGreen
  • 17h-17h45 : Les clés pour se développer à l’international

    Augmenter son chiffre d’affaires, accroître sa notoriété, se positionner sur un marché de niche… Quels que soient les objectifs de l’entreprise, l’internationalisation de son activité constitue un véritable levier de développement. Quand elle souhaite aller sur le marché de l’export, une entreprise doit se projeter autant que lors de sa création. Se lancer suppose un grand nombre de décisions. L’internationalisation représente une vraie prise de risque. Pourtant, elle reste accessible pour qui fait l’effort de bien préparer cette aventure.
    Plan d’action du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères pour renforcer l’internationalisation des entreprises (startups, PME…)
    Conseils, témoignages et retours d’expérience d’entrepreneurs ayant réussie leur internationalisation.

    Intervenants : 

    Ministère des Affaires étrangères

    – Lionel Baraban – CEO de FAMOCO

        – Charles-Edouard Girard – Président de Guest to Guest et Executive Chairman de HomeExchange